Stranger Things, la série Netflix de l’été

Stranger Things

Découvrez Stranger Things, la nouvelle série Netflix de l’été ! Une véritable ode au cinéma des années 80 et 90 qui ne manquera pas de vous plonger en pleine nostalgie.

Si vous n’avez pas encore entendu parler de Stranger Things, soit vous n’êtes pas abonnés à Netflix soit vous êtes trop sortis de chez vous et avez oublié de consulter ce bon vieil internet. Cette série est, selon moi, le succès de l’été. Sautez sur votre bicyclette, enfilez votre casquette et veste en jean et suivez-moi dans les années 80.

Le pitch de Stranger Things

Hawkins, 6 novembre 1983. Une petite ville perdue où rien ne se passe se réveille dans la stupeur et l’incompréhension totale lorsque Will, un jeune garçon, disparaît du jour au lendemain. Son groupe de copains décide alors de tout faire pour le retrouver et fait la rencontre d’une jeune fille mystérieuse. Découvrez l’ambiance de Stranger Things dans la bande-annonce suivante.

Culture 80’s

Ce qui fait la force de Stranger Things c’est avant tout sa ressemblance frappante avec les films cultes des années 80. On croirait regarder un mélange de E.T., des Goonies, de Poltergeist avec un soupçon de frissons et de surnaturel dignes de Stephen King. De nombreux clins d’œil à certaines œuvres sont d’ailleurs présents dans Stranger Things.

Des personnages attachants

Les Goonies de Stranger Things

L’histoire de Stranger Things est centrée sur une véritable bande de Goonies, des marginaux qui parcourent la ville à bicyclette, s’échangent des comics et passent leurs soirées à pratiquer le jeu de rôle. Le timide, le chef de bande, le terre à terre et celui qui a un cheveu sur la langue…les personnalités sont bien marquées et permettent directement de bien différencier les personnages. Les clichés sont nombreux et vous feront penser à certains films ou séries.. Le flic un peu alcoolique au passé trouble, la maman hystérique, le gosse de riche, l’outsider, la jolie fille et sa copine un peu boulotte, les brutes de l’école, et évidemment une bande de méchants membres d’une organisation mystérieuse ! Ce pot-pourri de personnages très typés fait également la force de Stranger Things. Cela donne une sorte de sentiment de familiarité, l’impression d’appartenir à cette petite ville d’Hawkins et de connaître chaque personnage depuis bien longtemps.

Une époque lointaine et pourtant si proche

L’ancrage dans les années 80 donne également tout son charme à Stranger Things. Retour à l’époque des vélos, des vieux téléphones, du papier peint à fleurs et des meubles kitsch. Rebonjour aux vieilles astuces; appeler ses parents et faire croire qu’on dort chez son meilleur ami, escalader la gouttière et passer par la fenêtre pour rejoindre sa petite amie à la manière de Dawson. Et évidemment, du plaisir pour les oreilles avec une bande-son magnifique qui oscille entre de l’électro tout en synthétiseur et les classiques des 80’s. Malgré l’histoire entourée de mystère qui nous tient en haleine, c’est avant tout cette nostalgie d’une époque lointaine et pourtant si proche qui rend Stranger Things si attachante.

Stranger Things culture 80's

Winona Ryder dans le rôle de la maman inquiète

À vos écrans !

Le rétro n’a jamais été aussi à la mode et Netflix l’a bien compris en proposant Stranger Things. Je vous conseille donc de vous connecter immédiatement à Netflix et de commencer cette magnifique série, déjà renouvelée pour une saison 2. 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Visit Us On FacebookVisit Us On TwitterCheck Our Feed